Page d'accueil > Site régional: France > Infos et Communiqués

Site régional: France


4 avril 2017
Séduire les publics avec du contenu local et de qualité

Séduire les publics avec du contenu local et de qualité

Exploiter le marché considérable des plates-formes OTT.

Séduire les publics avec du contenu local et de qualité

Téléchargement des photos : http://bit.ly/2nqS1x2

Grâce aux avancées rapides de la technologie, chacun peut accéder à sa plate-forme OTT préférée, muni d’un appareil connecté. OTT (over-the-top) ou service par contournement est un mode de  distribution de contenus via internet sans passer par le canal d’un opérateur traditionnel. Pour les diffuseurs en ligne, le défi consiste à revoir leur stratégie afin de s’adapter aux évolutions rapides et à la forte demande de contenus. Lors d’un séminaire qui s’est tenu le 14 mars à ce sujet, « New Opportunities in the Explosive Growth of Online Entertainment », au Hong Kong International Film and TV Market (FILMART), des représentants de quatre grands acteurs renommés du secteur ont débattu des opportunités du marché considérable des plates-formes OTT en assurant la production et le sourcing de contenu local et de qualité.

Se développer grâce au modèle « utilisateur-payeur » 

Yang Xianghua, premier vice-président d’iQIYI, souligne le succès croissant des plates-formes OTT en Chine, au cours des dernières années. « Selon les prévisions, pas moins de la moitié de la population devrait regarder des programmes en streaming via les réseaux de téléphone mobile au cours de l’année ou d’ici l’an prochain. Dans cette perspective, iQIYI travaille avec ses partenaires afin de produire des films en ligne, de qualité et de longue durée. » Il précise les deux modèles de revenus en place actuellement, à savoir, les recettes publicitaires et les abonnements utilisateurs. Le nombre de vidéos  a généré plus d’un million de renminbis de profit pour la société. Il a augmenté de façon fulgurante, passant de 35 en 2015 à 122 en 2016, reflétant l’importance du marché en ligne. 

Une large partie du contenu est aujourd’hui en accès libre pour attirer le public. La plate-forme devrait sortir du rouge avec l’augmentation du nombre d’abonnés et de pages vues. Dès lors, le modèle « utilisateur-payeur » sera mis en place. « Plutôt aisé, le jeune public chinois sera prêt à payer pour un contenu de qualité, » ajoute-t-il.

Adopter une vision locale

Meg Lee, vice-présidente adjointe de Digital Media, PCCW Media Limited, résume la tendance actuelle : « Le contenu coréen est roi. » C’est la raison pour laquelle ViuTV suit de près ce qui se fait en Corée et achète activement des contenus de divertissement coréens de qualité (séries, émissions de variétés) dans l’objectif de recruter les nombreux fans de ces produits.

Concernant la production et le sourcing de contenu adapté au public local, Meg Lee affirme « qu’au-delà de leur présence dans chaque pays, ViuTV dispose d’une équipe indépendante chargée de recueillir et d’analyser les données. Nous travaillons aussi avec différentes sociétés locales pour appréhender rapidement la demande du marché local. » Elle ajoute que les traducteurs sont intégrés chez ViuTV et interviennent en temps utile. « Pour rester en première ligne, il faut anticiper l’évolution des tendances. »

Diversifier ses contenus pour élargir son audience

Les professionnels doivent sans cesse explorer de nouveaux horizons et ajuster leur stratégie pour s’adapter à l’évolution des centres d’intérêt de son audience. Cela implique des investissements à risque. Dan Zonmani, directeur de LINE Company Thailand, rapporte qu’afin de limiter ces risques, LINE TV s’allie à des partenaires et diversifie son offre grâce aux co-productions. « Outre le contenu local, nous diffusons des produits japonais et coréens tout en peaufinant les nôtres afin de répondre aux attentes du public local. » Cette approche sur plusieurs fronts inclut la rediffusion de séries et d’émissions en direct.

Il ajoute que pour fournir une offre adaptée au marché thaïlandais, il est essentiel de comprendre et respecter la culture locale. « Par exemple, à la mort du roi de Thaïlande, nous avons acheté un film de trois heures sur les chansons qui lui sont consacrées. La diffusion d’un si long film sur LINE TV était une expérience nouvelle qui implique une prise de risque. Elle s’est avérée payante. »

Essor des plates-formes de VoD japonaises 

Le Japon est l’un des derniers pays à avoir rejoint la révolution des plates-formes OTT : la culture traditionnelle du pays en matière de divertissements étant bien ancrée, les acteurs du secteur ont eu des difficultés à percer sur ce marché. Nakase Keiko, directeur de l’animation et du développement de Mytheater DD, pense qu’un nombre grandissant de japonais regarderont les vidéos sur leur mobile et que le marché des plates-formes de services VoD devrait atteindre une valeur de 1,3 milliards de dollars.

Malgré ce formidable potentiel, de nombreux défis attendent les entreprises qui se lancent dans l’aventure. Ainsi, NETFLIX et Amazon produisent des séries originales pour leur plate-forme VoD au Japon, et se trouvent confrontées à la concurrence des chaînes de TV traditionnelles. Selon Nakase Keiko, elles devraient différencier leurs programmes du contenu télévisuel classique, en mettant davantage l’accent, par exemple, sur un casting de prestige.

En conclusion, les diffuseurs en ligne doivent satisfaire les attentes du public, suivre de très près les tendances du marché et fournir un contenu local, de qualité, pour attirer plus de téléspectateurs sur ce marché immense mais en constante évolution.

Site Internet : http://www.hktdc.com/hkfilmart

Retrouvez-nous sur :   Twitter  twitter Facebook  facebook LinkedIn  LinkedIn