Page d'accueil > Site régional: France > Infos et Communiqués

Site régional: France


20 novembre 2017
Eco Expo Asia 2017

Eco Expo Asia 2017

Focus sur la gestion des déchets et de l’eau à Hong Kong

Eco Expo Asia 2017

Organisée par le Hong Kong Trade Development Council (HKTDC),  la 12e Eco Expo Asia a accueilli près de 340 exposants et plus de 14 000 visiteurs à l’AsiaWorld-Expo, du 26 au 29 octobre 2017.

Nouvel espace dédié aux startups

La nouvelle Startup zone et le Startup Forum ont permis aux start-up vertes d’explorer de nouvelles opportunités d’affaires. Pour Michelle Hong, cofondatrice de la start-up hongkongaise Rooftop Republic Urban Farming, l’Eco Expo l’a aidée à élargir sa base de clients et contacter des partenaires potentiels.   « Les visiteurs chinois, allemands et marocains s’intéressent non seulement à nos solutions d’agriculture urbaine, mais également à nos logiciels et nos ateliers et programmes éducatifs. Des discussions sont en cours avec le métro de Hong Kong (MTR) et quelques hôtels. »

De nouvelles opportunités dans la gestion municipale des déchets

L’industrie verte s’intéressant à la gestion des déchets urbains, l’espace Waste Management & Recycling exposait une large offre de solutions : technologies et matériels de traitement des déchets organiques, de collecte des huiles, de recyclage des équipements électriques et électroniques usagés, de traitement et incinération des déchets solides, et de collecte, tri et transport de déchets.

Parmi les exposants figuraient : SUEZ NWS, China Energy Conservation and Environmental Protection (Hong Kong) Investment Co Limited, l’entreprise locale Baguio Green Group, et ALBA Integrated Waste Solutions (Hong Kong) Ltd, une joint-venture germano-hongkongaise.

Grâce au soutien du ministère de la protection environnementale de la RAS de Hong Kong, plus de 320 représentants de sociétés référencées et ministères ont visité l’Expo, dans le but de promouvoir les solutions écologiques auprès des sociétés privées et services gouvernementaux. Autre temps fort du salon, l’Eco Asia Conference a réuni une cinquantaine de responsables gouvernementaux et d’experts industriels de dix pays et régions pour des échanges sur les sujets d’actualité.

Vers une ville-éponge doté d’un cycle de l’eau durable et autonome

L’eau est essentielle à la vie humaine. Dans les pays où la densité démographique est forte, comme c’est le cas à Hong Kong, la question de l’eau ne se limite pas à trouver des sources d’approvisionnement pour chaque foyer. Le recyclage, la réutilisation, la gestion des eaux usées, ou encore le dessalement et la prévention des inondations sont autant de problématiques. Au cours des interventions sur le thème « The Smart Sponge City - Self Sustainable Water Cycle », des experts hongkongais ont présenté ces défis ainsi que les développements technologiques et les solutions qui pourraient permettre aux autorités publiques d’améliorer la gestion du cycle de l’eau sur leur territoire. La conférence a été organisée par le HKTDC et par Messe Frankfurt (HK) Ltd, avec la coopération du département des ressources en eau et du département des services d’assainissement du gouvernement de la région administrative spéciale de Hong Kong.

Plusieurs projets éclairants ont permis de comprendre comment des pays ont résolu des problèmes variés concernant la gestion de l’eau. En guise d’introduction, CL Wong, directeur adjoint du département des ressources en eau du gouvernement de Hong Kong, a souligné que le dérèglement climatique engendrait des phénomènes climatiques extrêmes, confrontant les populations soit à des pénuries d’eau soit à des ressources en eau surabondantes. Les méthodes conventionnelles de gestion de l’eau s’avèrent aujourd’hui obsolètes. C’est pourquoi le concept de ville-éponge, c’est-à-dire d’une ville qui collecte, stocke et évacue l’eau sans générer de pertes, est primordial.

Le cycle d’interventions, scindé en deux sessions, était animé par Vivian Wong, JP, présidente du réseau Friends of the Earth, qui est revenue sur le concept de ville-éponge : développé en Chine il y a deux ans, il a depuis acquis une valeur commerciale, ce qui en fait un investissement intéressant pour les sociétés de recyclage et toutes les entreprises qui s’intéressent à la gestion de l’eau.

Xaver Storr, PDG du Groupe IBS en Allemagne, est spécialiste du contrôle des inondations pour les villes-éponges et de la protection des citoyens contre les inondations soudaines et les inondations prévisibles liées à des cycles climatiques récurrents.

Il propose d’installer des murs mobiles de protection transparents contre les inondations le long des rivières afin de surélever les digues qui empêchent les rues d’être inondées. Fabriqué dans un matériau léger et mobile, le mur peut être monté en quelques heures et démonté une fois l’inondation terminée.

La seconde session s’est ouverte sur une intervention de Joseph Chung, ingénieur en chef chargé du développement au sein du département des ressources en eau du gouvernement de Hong Kong, sur le thème de « l’application durable des cycles de l’eau en milieu urbain dans la ville de Hong Kong ».

Joseph Chung a évoqué la crise de l’eau survenue à Hong Kong au début des années 1960 lorsque les réservoirs étaient à 2 % de leur capacité. Les urbanistes ont partiellement résolu le problème en utilisant pour la première fois de l’eau de mer pour la chasse d’eau, réduisant ainsi la consommation en eau potable. Par ailleurs, Hong Kong a commencé à capter l’eau du fleuve Dongjiang, situé dans la province chinoise de Guangdong, à partir de 1965. La ville a également construit deux immenses réservoirs, Plover Cove et High Island, actuellement remplis à 80 % de leur capacité totale.

Joseph Chung précise que le système de capteurs utilisé pour détecter les failles dans les 3 000 kms du réseau de canalisations de Hong Kong a permis de réduire le nombre de fuites de 2 500 à moins de 150. Ce chiffre devrait passer sous la barre des 100 cette année.

Ir Daniel Cheng, BBS, MH, JP, PDG de Dunwell Enviro-Tech (Holdings) Ltd, a présenté avec enthousiasme les avancées technologiques de sa société en construction de toilettes publiques sans canalisation ou autre infrastructure connexe.

La société a développé un système de filtrage local qui produit de l’eau de rinçage en réutilisant les eaux usées grâce à une technologie membranaire. « On m’a demandé d’en construire une et je l’ai fait. Le gouvernement en a ensuite commandé trois de plus, et nous avons rempli le contrat. Aujourd’hui, il existe 160 unités dans tout Hong Kong », a expliqué le professeur Daniel Cheng.

Pour conclure, Fedrick Kan, directeur adjoint chargé des opérations et de la maintenance au sein du département des services d’assainissement du gouvernement de Hong Kong, a remercié les intervenants et déclaré : « Nous ne pouvons pas nier les effets du changement climatique. Il devient extrêmement difficile de concevoir des systèmes fiables et durables de gestion de l’eau compte tenu de l’augmentation du niveau de la mer et de l’intensité des précipitations. Nous misons sur la coopération pour préparer nos villes à des conditions climatiques extrêmes telles que la sécheresse ou les inondations. J’invite également chacun d’entre vous à réduire vos émissions de carbone au quotidien. »

Site Internetwww.ecoexpoasia.com  

Vidéo : https://youtu.be/BnBYVmD60Vc

Témoignages exposants et visiteurs : http://bit.ly/2iJ1GAX

Photos à télécharger :  http://bit.ly/2z3jH3i (salon) - http://bit.ly/2gQ8AUx (conférence)

Retrouvez-nous sur :   Twitter  twitter Facebook  facebook LinkedIn  LinkedIn