Page d'accueil > Site régional: France > Hong Kong Means Business

Site régional: France


20 décembre 2017
Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires 

Des entrepreneurs innovants à l’assaut des déchets de Hong Kong.


Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Kevin Cheung présente sa table/enceinte luminescente créée à partir d’une vielle cuve à eau.

À la vue des décharges locales pleines à craquer, des entrepreneurs hongkongais ont eu l’idée de transformer ces rebuts en objets désirables. Leurs créations innovantes  et durables ont été mises en avant lors d’un évènement organisé en septembre dernier par l’espace de coworking Garage Academy.

Parmi eux, le designer Kevin Cheung évoque son premier emploi et ses scrupules à concevoir des produits fantaisistes et souvent inutiles qui encourageaient les gens à consommer. « Ce n’était pas la voie que je voulais suivre, alors l’idée m’est venue de créer ma propre affaire » dit-il.

Il a ainsi ouvert son studio de design éponyme en 2010. Aujourd’hui, il récupère des articles mis au rebut par des sociétés partenaires et leur redonne vie en les transformant en objets esthétiques, fonctionnels et décoratifs.

Par exemple, des bouteilles en plastique de 5 litres récupérées auprès de l’hôpital local servent à fabriquer des enceintes branchées. Dans le cadre d’une collaboration avec F2B Services, entreprise de signalisation numérique de Singapour, une énorme cuve à eau en plastique trouvée sur un chantier a été transformée en table en forme d’enceinte, intégrant des haut-parleurs surdimensionnés et très puissants. Elle sera utilisée comme mobilier luminescent pour les fêtes.

Recyclage illimité

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Des chutes de moquette des salons du HKCEC servent à créer de belles sacoches Kevin Cheung.

L’entreprise de papiers peints Dandy donne à Kevin Cheung ses vieux échantillons, un matériau idéal pour confectionner des portefeuilles colorés. Ce dernier a aussi passé un accord avec le Hong Kong Convention and Exhibition Centre, pour écumer les allées des halls après un salon et récupérer des bouts de moquette qui, cousus ensemble, deviendront des housses protectrices pour  ordinateurs portables.

Un magasin de vélos à Sham Shui Po garde des roues usagées pour Kevin Cheung, qui les recycle en plafonniers. De plus, les rayons retirés sont utilisés dans des ateliers de création où étudiants et clients d’entreprise apprennent à les fixer sur une planche en bois pour fabriquer des instruments de musique.

Le designer  a compris que ces ateliers pouvaient intéresser les personnes qui souhaitent faire de la récup’ elles-mêmes.

Les produits Kevin Cheung sont vendus en ligne et chez quelques détaillants triés sur le volet à Hong Kong et Macao. Il apprécie la touche personnelle que les boutiques peuvent apporter. « Nous voulons que les clients prennent le temps d’écouter l’histoire qui se cache derrière le produit. » dit-il.

Miser sur l’objectif zéro déchet

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Fanny Moritz, fondatrice de NO!W No Waste.

Fanny Moritz a créé NO!W No Waste en janvier 2017, pour offrir aux consommateurs la possibilité de réduire leurs déchets ménagers en remplaçant les produits jetables par des alternatives durables. Elle a officiellement lancé sa boutique en ligne en juillet. « Nous voulons convaincre les gens qu’il est facile de tendre vers l’objectif zéro déchet – même à Hong Kong, » dit-elle.

A son arrivée en 2011, Fanny Moritz a lancé son agence de création de sites web. Sensibilisée à un mode de vie écologique pendant son enfance à Paris, elle a eu une prise de conscience, en 2015, à la lecture d’un article relatant comment Bea Johnson, auteur du livre Zero Waste Home, a réduit les déchets annuels d’une famille de quatre personnes au volume d’un bocal. « Je me suis dit que si elle y arrivait, moi aussi je pouvais le faire. »

 

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Papier d’emballage en cire d’abeille de NO!W No Waste, alternative au film plastique ou aluminium.

Brosses à dent en bambou de NO!W No Waste, start-up verte basée à Hong-Kong.

Face au manque de produits durables à Hong Kong, elle a décidé de s’occuper elle-même du sourcing et de la vente. « NO!W No Waste propose des produits réutilisables ou compostables pour réduire la masse de nos déchets ménagers au quotidien, » explique Fanny Moritz. 

« Pour quasiment tous les produits jetables nous recherchons des alternatives écologiques telles que des  brosses à dent en bambou, des lingettes démaquillantes lavables, des shampoings solides et côté cuisine, du papier d’emballage en cire d’abeille, des pailles en acier inoxydable, des filtres à café réutilisables, des tasses à café en bambou et des tasses à thé en acier.

Agir pour améliorer les choses

« Nous proposons des kits zéro déchet pour débutants. Pour vous donner une idée, en utilisant seulement quatre de ces produits, on peut déjà réduire nos déchets de 60 %, » explique Fanny Moritz.

Désireuse de « stimuler la curiosité des plus sceptiques, » la société  diffuse sa stratégie de sensibilisation via des ateliers, des salons écologiques et un blog, avec des conseils, comme comment fabriquer ses propres produits de beauté ou de nettoyage.

« Nous organisons de nombreux évènements car il est plus facile d’expliquer à travers une discussion les avantages de nos produits et l’impact social des marques, » dit-elle. « Chaque produit a une histoire. »

NO!W No Waste choisit comme marques partenaires des sociétés impliquées dans des projets sociaux (reforestation, accès à la santé pour les enfants défavorisés…), et emploie des personnes handicapées.

« Pour avoir un impact, nous devons nous doter d’un modèle d’entreprise durable, » ajoute Fanny Moritz. « Dès lors que vous réussissez à créer de la valeur, vos clients sont disposés à payer et votre entreprise peut ainsi se développer progressivement et offrir encore plus de valeur. »

Réutilisation & création

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Eric Cheung, co-fondateur de Run2Tree Creations.

Eric Cheung est co-fondateur de Run2Tree Creations (2012), le premier studio de design hongkongais à valoriser des déchets alimentaires. Avec Winnie Ngai, co-fondatrice, il les récupère avant qu’ils ne soient jetés et les transforme en matière première « reproduisant ainsi le lien entre l’alimentation et les gens. »

L’entreprise collecte les restes de nourriture auprès de supermarchés, hôtels et fabricants d’aliments partenaires, afin d’extraire les colorants naturels et de faire des teintures non toxiques. Ainsi, le bleu est extrait du chou rouge, le vert des légumes à feuilles tels que l’épinard, le jaune du gingembre, l’orange du fruit du même nom, et le rouge du radis.

 

 

 

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Savon décoratif en forme de carpe koï fait par Run2Tree Creations.

« Nous utilisons deux méthodes d’extraction des colorants naturels, l’application de chaleur ou la fermentation, [un processus qui dure trois ou quatre mois], » explique Eric Cheung.

Les pigments servent à teindre des textiles ou à fabriquer des peintures non toxiques pour les enfants. La société réalise sur commande des savons naturels orignaux à base de marc de café, et met actuellement au point un procédé de fabrication de produits en papier par extraction des fibres de bois des déchets organiques.

« Nous sommes une entreprise sociale plus soucieuse de relever le défi des déchets alimentaires, que de gagner de l’argent, » ajoute-t-il.


Business of Design Week

Le contenu des poubelles inspire le monde des affaires

Teintures naturelles raffinées faites à partir de déchets alimentaires (photo: Run2Tree Creations).

Run2Tree a participé à deTour, évènement concomitant avec la Business of Design Week (BoDW), qui s’est tenu à PMQ dans le quartier Central du 1er au 10 décembre dernier. « Nous avons faire des cocktails sans alcool à base d’infusion de thé ou d’herbes et tenter de rendre les fruits et les légumes plus attrayants pour la génération Y, » explique Eric Cheung.

« Nous voulons montrer qu’il est possible d’obtenir une carotte à deux jambes en mettant seulement un caillou dans la terre, et plus généralement que les aliments non génétiquement modifiés sont bons même si leur aspect n’est pas parfait. »

Liens utiles 
Kevin Cheung 
NO!W 
Run2Tree Creations

Retrouvez-nous sur :   Twitter  twitter Facebook  facebook LinkedIn  LinkedIn